X
  1. Espace abonnés
Propos Utiles

Conseils boursiers depuis 1952

" Il m'importe peu que tu adoptes mes idées ou que tu les rejettes pourvu qu'elles emploient toute ton attention." Diderot

Nous contacter
01 45 23 10 57
sans surtaxe

Analyses

Les marchés enterrent-ils trop vite la crise économique ?
Intervention de Laurens Lafont, rédacteur en chef des Propos Utiles, dans Ecorama sur Boursorama.com. Au programme de l'émission : "Des marchés beaucoup trop euphoriques ?". Depuis le mois de mars, les marchés boursiers sont été dopés par les interventions massives des banques centrales. Dans un environnement marqué par un pessimisme extrême, les (lire la suite)
Le déconfinement soutient le marché
Bien que les indices larges aient plutôt fait du surplace au cours de la semaine passée, un vent d’optimisme a traversé les salles de marché. Le déconfinement, voire son accélération, en Europe et aux Etats-Unis incite les investisseurs à croire au scénario d’une reprise rapide. Ils sont d’ailleurs d’autant plus facilement convaincus qu’ils ont le sentiment d’être protégés par les banques centrales.   Ce sont ainsi les valeurs les plus sensibles au (lire la suite)
La promesse d'un vaccin redonne de l'élan
En l’espace de cinq jours, le CAC 40 parisien n’affiche finalement qu’un gain très marginal. Mais ce n’est pas pour autant que les investisseurs ont limité leurs initiatives. Loin s’en faut même puisque la volatilité a été particulièrement élevée sur la semaine qui peut être séparée en deux périodes de temps.   En premier lieu, les marchés courbaient le chef sous le (lire la suite)
Secteur aérien : de sombres perspectives
Intervention de Laurens Lafont, rédacteur en chef des Propos Utiles, dans Ecorama sur Boursorama.com. Au programme de l'émission : "Bourse : ce secteur sinistré qui ne devrait pas se relever de sitôt". L'actuelle crise sanitaire et économique est sans précédent. Un secteur est particulièrement exposé : le secteur aérien. Or, ce dernier affiche de lourds handicaps depuis de longues années, notamment en (lire la suite)
Un biais optimiste, malgré l'emploi américain
Cette semaine, les marchés ont continué d’hésiter sur la direction à suivre. Les investisseurs ont fait preuve tout à la fois d’espérance et de retenue. Tant en termes sanitaires qu’économiques, la visibilité continue, il est vrai, de faire défaut, ce qui explique la faiblesse persistante des volumes quotidiens. C’est donc au gré des conjectures et des hypothèses, forcément (lire la suite)
Le manque de visibilité persiste
La volatilité est repartie à la hausse au cours de la semaine alors que les investisseurs étaient occupés à interpréter les résultats trimestriels des entreprises. Donald Trump n’y est pas pour rien : le Président américain a en effet affirmé avoir des preuves que le covid-19 provenait d’un laboratoire de Wuhan, reprenant ainsi des informations diffusées par des media américains. Son équipe gouvernementale est par (lire la suite)
Le potentiel de l'or n'est pas épuisé
Intervention de Laurens Lafont, rédacteur en chef des Propos Utiles, dans Ecorama sur Boursorama.com. Au programme de l'émission : "Pourquoi tout pousse l'or vers de nouveaux records". Lors du krach du mois de mars, l'or a confirmé son statut de valeur refuge. Le métal jaune a en effet inscrit un nouveau plus haut de 8 ans, au-delà des 1 750 $. La stratégie des banques centrales, qui inondent les marchés de liquidités, (lire la suite)
Le marché hésite
Au cours de la semaine passée, les indices boursiers ont finalement fait du surplace, les séances de hausse venant contrebalancer celles de baisse. Ces mouvements ont par ailleurs été accompagnés d’un net repli des volumes d’échanges, ce qui traduit d’importantes hésitations chez les investisseurs. A New York, les volumes ont en effet été divisés par deux depuis la mi-mars, date à laquelle la place enregistrait son point (lire la suite)
Le début d'un retour à la réalité ?
La semaine a été marquée par une alternance de séances de hausse et de baisse, pour une performance finale globalement stable. Malgré tout, le rebond de l’indice de volatilité (VIX) dans la zone des 43 pts témoigne d’une situation bien plus contrastée que ne le laisse apparaître la performance des principaux indices sur la période.   D’un côté, les marchés ont profité des annonces de redémarrage partiel de (lire la suite)
La nature du marché va évoluer
Intervention de Laurens Lafont, rédacteur en chef des Propos Utiles, dans Ecorama sur Boursorama.com. Au programme de l'émission : "Cet indicateur clé à suivre pour la tendance des prochaines semaines". La saison des publications de résultats est lancée ! Les annonces des entreprises vont faire évoluer la nature du marché. La panique de mars et le rebond qui a suivi étaient le reflet d'un marché guidé par (lire la suite)