X
  1. Espace abonnés
Propos Utiles

Conseils boursiers depuis 1952

" Il m'importe peu que tu adoptes mes idées ou que tu les rejettes pourvu qu'elles emploient toute ton attention." Diderot

Nous contacter
01 45 23 10 57
sans surtaxe

Analyses

Retour de Wall Street au plus haut
La correction enregistrée en septembre est d’ores et déjà effacée pour le Dow Jones et le Standard & Poor’s 500. Les deux indices ont inscrit de nouveaux records, portés par la finance, l’énergie ou encore la pharmacie. Le Nasdaq, axé sur les valeurs technologiques, est resté plus en retrait alors que les GAFA (Alphabet, Amazon, Facebook et Apple) s’apprêtaient à publier leurs (lire la suite)
Début de saison des résultats trimestriels
Outre-Atlantique, les valeurs financières (JPMorgan Chase, Bank of America, Morgan Stanley, Goldman Sachs...) ont lancé la saison des résultats de belle manière. Les craintes d’un ralentissement économique très marqué se sont donc réduites, ce qui profitait aux indices, en hausse sur la semaine.   Pour nombre d’analystes, les difficultés actuelles d’approvisionnement pourraient être (lire la suite)
Un manque persistant de visibilité
L’alternance des séances de hausse et de baisse s’est donc poursuivie cette semaine encore. Les investisseurs sont restés en effet très partagés et, faute de visibilité, ils ont choisi de ne pas choisir. La hausse des prix de l’énergie (le baril de WTI clôturait au-dessus des 80 $) est restée au centre des débats, avec les conséquences qu’elle induit en termes d’inflation et de rentabilité des entreprises (lire la suite)
Bourse : pourquoi la technologie marque le pas ?
Intervention de Laurens Lafont, rédacteur en chef de la lettre d'investissement Propos Utiles, dans Ecorama sur Boursorama.com. Au programme : "Bourse : pourquoi la tech US marque le pas ?" : Depuis quelques semaines, le compartiment technologique ne fait plus recette en Bourse. Les fameux GAFA s'orientent à (lire la suite)
La nervosité persiste
Les vendeurs ont repris la main au cours de la semaine écoulée. Sur le plan politique, Démocrates et Républicains ne parviennent toujours pas à s’entendre sur le relèvement du plafond de la dette des Etats-Unis. Seule nouveauté : le gouvernement pourra se financer au-delà du 18 octobre et même jusqu’à début décembre, ce qui laisse du temps pour trouver un accord mais entretient dans le même temps l’incertitude.   Le Sénat a, pour (lire la suite)
Le marché se redresse
Les indices boursiers ont regagné du terrain après la correction de la semaine passée. La perspective d’une faillite du chinois Evergrande s’est faite moins concrète dans l’esprit des opérateurs (voir ci-dessous) alors que le groupe bénéficie d’un sursis avant la déclaration officielle de son défaut de paiement. La firme n’a finalement pas honoré le paiement d’un coupon de 83,5 M $. Si le géant chinois de l’immobilier ne régularise pas sa (lire la suite)
Un moment de stress
La semaine a été quelque peu éprouvante en Bourse. Le stress refaisait son retour à en juger par la flambée du "VIX", l’indice de la peur, au-dessus de 22. Du jamais-vu depuis mai dernier. De son côté, le CAC 40 reculait de -3,11%, une contre-performance qui n’avait pas été observée depuis fin juillet.   Les craintes liées à l’inflation restaient vives, même si les dernières statistiques américaines en la matière ont été plutôt (lire la suite)
The lady is not tapering
Tout au long de la semaine, les différentes places financières ont montré des signes de fatigue, faute de catalyseurs "haussiers". Les chiffres de l’inflation continuent d’inquiéter dans la mesure où ils pourraient amener les banques centrales à durcir plus tôt que prévu leur politique monétaire. Attendue sur ce sujet, la présidente de la Banque centrale (BCE), Christine Lagarde, a une nouvelle fois (lire la suite)
Bourses chinoises : faut-il tout vendre ?
Intervention de Laurens Lafont, rédacteur en chef de la lettre d'investissement Propos Utiles, dans Ecorama sur Boursorama.com. Au programme : "Acheter ou vendre le marché chinois après le trou d'air ?" : Le durcissement réglementaire en Chine a pesé sur le cours des géants technologiques du pays. Certains secteurs visés, comme les jeux vidéo et les cours en (lire la suite)
Une volatilité en berne
Cette semaine, les indices boursiers n’ont pas réalisé de prouesses particulières. La volatilité a disparu, ce qui s’est traduit par des séances sans véritable saveur. Les chiffres de l’emploi américain auraient pu réveiller des opérateurs quelque peu endormis, mais il n’en fut rien.   Selon les données du Département du Travail, l’économie américaine n’a créé que 235 000 emplois au mois d’août alors que (lire la suite)