X
  1. Espace abonnés
Propos Utiles

Conseils boursiers depuis 1952

" Il m'importe peu que tu adoptes mes idées ou que tu les rejettes pourvu qu'elles emploient toute ton attention." Diderot

Nous contacter
01 45 23 10 57
sans surtaxe

Analyses

Vidéo / A quand le rebond des indices ?
Intervention de Laurens Lafont, rédacteur en chef de la lettre d'investissement Propos Utiles, dans Ecorama sur Boursorama.com. Au programme : "A quand le rebond des indices boursiers ?"  Depuis le début de l'année, le contexte de marché est "baissier". Dans le sillage de Wall Street, toutes les places sont mal orientées. L'ampleur du repli n'est pas anodin puisque le S&P 500 a abandonné jusqu'à -20%, de (lire la suite)
PU #3000 / Un point bas à court terme ?
Les marchés financiers ont encore connu une semaine mouvementée. Aux Etats-Unis, et avant de rebondir, le S&P 500 et le Nasdaq 100 ont enregistré leur 6ème recul hebdomadaire (calendaire) consécutif, ce qui n’était pas arrivé depuis plus de dix ans. De notre côté de l’Atlantique, les indices ont également été volatils, tout en faisant preuve d’une bien meilleure tenue.   Au titre du mois (lire la suite)
PU #2999 / Les marchés paniquent à nouveau
La réunion de politique monétaire de la Fed constituait le rendez-vous incontournable de la semaine. Dans un premier temps, les investisseurs ont bien réagi au relèvement de 50 points de base du taux directeur dévoilé par l’institution ainsi qu’aux propos tenus par Jerome Powell. En écartant tout relèvement de 75 points de base lors d’une prochaine réunion et en imaginant un taux "neutre" (lire la suite)
PU #2998 / Des craintes sur la conjoncture mondiale
L’économie mondiale sera-t-elle en capacité d’éviter une entrée en récession ? C’est la question qui agite les marchés, inquiète les investisseurs et effraie les banquiers centraux. C’est ainsi que les indices américains ont connu, vendredi, leur pire séance depuis 2020, des chiffres préoccupants sur l’inflation étant venus s’ajouter aux prévisions jugées décevantes d’Amazon, Apple et Intel : l’indice S&P500 a chuté de (lire la suite)
PU #2997 / Trois motifs d'inquiétude
La réélection d’Emmanuel Macron n’a pas constitué un événement au plan boursier. Cette victoire était en fait attendue, si ce n’est espérée : sur la nouvelle, l’euro est resté stable (1,08 $), tout comme l’OAT à 10 ans (1,40%). En fait, les investisseurs se montraient bien plus inquiets de la poursuite de la guerre en Ukraine, de l’agressivité réaffirmée de la Fed et des conséquences de l’épidémie de la covid-19 (lire la suite)
Un marché hésitant
Au cours d’une semaine écourtée par les fêtes pascales, les indices boursiers ont finalement peu évolué. La volatilité des actions était toutefois plus marquée outre-Atlantique qu’en Europe. Les chiffres de l’inflation aux Etats-Unis étaient très attendus.   Ainsi, les prix à la consommation ont augmenté de +1,2% sur le seul mois de mars, selon les chiffres dévoilés par le Département du Travail. L’inflation est ressortie (lire la suite)
La Fed durcit le ton
Alors que le conflit dure en Ukraine et apporte chaque jour ou presque son lot d’exactions et d’horreurs, les marchés ont évolué sans conviction et donc direction. Les regards étaient d’ailleurs tournés presque exclusivement vers la Réserve fédérale américaine compte tenu de la hausse continue des taux longs, avec un 10 ans américain qui a atteint un nouveau pic de trois ans à 2,83%.   Ces tensions, alimentées (lire la suite)
Les marchés tiennent, malgré l'Ukraine
Le conflit se prolonge en Ukraine et il prend chaque jour supplémentaire une tournure plus dramatique pour les populations locales. Alors que des soldats russes sont accusés d’avoir perpétré des crimes de guerre dans la ville de Boutcha, la Commission européenne a annoncé préparer un nouvel ensemble de sanctions visant Moscou. Et n’exclut pas de proposer aux pays membres de l’Union européenne (lire la suite)
Les marchés marquent une pause
Après deux semaines de net rebond, les marchés d’actions ont quelque peu marqué le pas. A Paris, l’indice CAC 40 a ainsi enregistré une performance quasiment nulle après avoir peiné à franchir la résistance des 6 685 pts.   Sur les niveaux actuels, les investisseurs hésitent à se positionner plus à l’achat, plusieurs avancées positives sur le front de la guerre en Ukraine ayant déjà été intégrées. L’absence de (lire la suite)
Hausse des taux : quel impact sur la Bourse ?
Intervention de Laurens Lafont, rédacteur en chef de la lettre d'investissement Propos Utiles, dans Ecorama sur Boursorama.com. Au programme : "Jusqu'où les Bourses vont ignorer la tension sur les marchés obligataires" : Dans le sillage des dernières annonces de la Réserve fédérale, le taux à 10 ans américain a dépassé les 2,40%. Pour autant, les (lire la suite)