X
  1. Espace abonnés
Propos Utiles

Conseils boursiers depuis 1952

" Il m'importe peu que tu adoptes mes idées ou que tu les rejettes pourvu qu'elles emploient toute ton attention." Diderot

Nous contacter
01 45 23 10 57
sans surtaxe

Analyses

Regain de stress avec le variant omicron
Pour Wall Street, la séance du vendredi 26 novembre a été la pire de l’année, le Dow Jones chutant alors de -2,53% et le Nasdaq de -2,23%. Et pourtant, cette journée "coincée" entre la fête de Thanksgiving et un week-end, est habituellement la plus calme de l’année. En Europe, la dominante était aussi au rouge, le CAC40 -4,75% sur la journée.   Ce retour du stress s’expliquait par la crainte de voir l’épidémie repartir de (lire la suite)
Le Nasdaq reprend la main
Après avoir "surperformé" la semaine passée, les indices européens sont quelque peu rentrés dans le rang. A l’inverse, le Nasdaq a retrouvé le devant de la scène, entraînant dans son sillage le Standard & Poor’s 500. La forte hausse des cas de contamination au covid-19 en Europe n’y est pas pour rien. Les mesures de confinement annoncées aux Pays-Bas et en Autriche (lire la suite)
L'Europe se dinstingue
Cette semaine – une fois n’est pas coutume –, les indices européens ont "surperformé" Wall Street, en proie à une légère hésitation. Le CAC 40 est notamment parvenu à clôturer 4 fois dans le vert, ce qui porte son total de séances positives à 12 sur les 13 dernières. Bien que le secteur du luxe ait retrouvé de l’allant, la progression de valeurs et compartiments habituellement moins en verve laisse à penser que les investisseurs sont en quête (lire la suite)
Le CAC40 franchit les 7 000 pts
L’euphorie règne sur les marchés financiers, si bien que l’indice de référence parisien est parvenu à se hisser au-dessus des 7 000 pts, établissant au passage un nouveau record historique. Depuis l’arrivée des vaccins anti-covid, il y a un peu moins d’une année, il a rebondi de près de +40%. Et le creux à 3 632 pts enregistré au plus fort de la crise épidémique du printemps 2020 paraît aujourd’hui totalement (lire la suite)
De nouveaux records malgré l'inflation
La saison des résultats va bientôt toucher à sa fin. Et partout, elle aura été synonyme de bonnes nouvelles, permettant à la plupart des indices, et pas seulement américains, d’inscrire de nouveaux sommets historiques. Ainsi à Wall Street, 82% des entreprises du S&P500 ayant dévoilé leurs comptes trimestriels ont dépassé les attentes des analystes.   Certaines exceptions ont toutefois marqué les esprits cette semaine. (lire la suite)
Retour de Wall Street au plus haut
La correction enregistrée en septembre est d’ores et déjà effacée pour le Dow Jones et le Standard & Poor’s 500. Les deux indices ont inscrit de nouveaux records, portés par la finance, l’énergie ou encore la pharmacie. Le Nasdaq, axé sur les valeurs technologiques, est resté plus en retrait alors que les GAFA (Alphabet, Amazon, Facebook et Apple) s’apprêtaient à publier leurs (lire la suite)
Début de saison des résultats trimestriels
Outre-Atlantique, les valeurs financières (JPMorgan Chase, Bank of America, Morgan Stanley, Goldman Sachs...) ont lancé la saison des résultats de belle manière. Les craintes d’un ralentissement économique très marqué se sont donc réduites, ce qui profitait aux indices, en hausse sur la semaine.   Pour nombre d’analystes, les difficultés actuelles d’approvisionnement pourraient être (lire la suite)
Un manque persistant de visibilité
L’alternance des séances de hausse et de baisse s’est donc poursuivie cette semaine encore. Les investisseurs sont restés en effet très partagés et, faute de visibilité, ils ont choisi de ne pas choisir. La hausse des prix de l’énergie (le baril de WTI clôturait au-dessus des 80 $) est restée au centre des débats, avec les conséquences qu’elle induit en termes d’inflation et de rentabilité des entreprises (lire la suite)
Bourse : pourquoi la technologie marque le pas ?
Intervention de Laurens Lafont, rédacteur en chef de la lettre d'investissement Propos Utiles, dans Ecorama sur Boursorama.com. Au programme : "Bourse : pourquoi la tech US marque le pas ?" : Depuis quelques semaines, le compartiment technologique ne fait plus recette en Bourse. Les fameux GAFA s'orientent à (lire la suite)
La nervosité persiste
Les vendeurs ont repris la main au cours de la semaine écoulée. Sur le plan politique, Démocrates et Républicains ne parviennent toujours pas à s’entendre sur le relèvement du plafond de la dette des Etats-Unis. Seule nouveauté : le gouvernement pourra se financer au-delà du 18 octobre et même jusqu’à début décembre, ce qui laisse du temps pour trouver un accord mais entretient dans le même temps l’incertitude.   Le Sénat a, pour (lire la suite)