X
  1. Espace abonnés
Propos Utiles

Conseils boursiers depuis 1952

" Il m'importe peu que tu adoptes mes idées ou que tu les rejettes pourvu qu'elles emploient toute ton attention." Diderot

Nous contacter
01 45 23 10 57
sans surtaxe

Analyses

The lady is not tapering
Tout au long de la semaine, les différentes places financières ont montré des signes de fatigue, faute de catalyseurs "haussiers". Les chiffres de l’inflation continuent d’inquiéter dans la mesure où ils pourraient amener les banques centrales à durcir plus tôt que prévu leur politique monétaire. Attendue sur ce sujet, la présidente de la Banque centrale (BCE), Christine Lagarde, a une nouvelle fois (lire la suite)
Bourses chinoises : faut-il tout vendre ?
Intervention de Laurens Lafont, rédacteur en chef de la lettre d'investissement Propos Utiles, dans Ecorama sur Boursorama.com. Au programme : "Acheter ou vendre le marché chinois après le trou d'air ?" : Le durcissement réglementaire en Chine a pesé sur le cours des géants technologiques du pays. Certains secteurs visés, comme les jeux vidéo et les cours en (lire la suite)
Une volatilité en berne
Cette semaine, les indices boursiers n’ont pas réalisé de prouesses particulières. La volatilité a disparu, ce qui s’est traduit par des séances sans véritable saveur. Les chiffres de l’emploi américain auraient pu réveiller des opérateurs quelque peu endormis, mais il n’en fut rien.   Selon les données du Département du Travail, l’économie américaine n’a créé que 235 000 emplois au mois d’août alors que (lire la suite)
Powell, très accommodant
Les investisseurs ont limité leurs initiatives au cours de la semaine qui s’est soldée, malgré tout, par une nouvelle hausse des principaux indices boursiers et de nouveaux records à Wall Street. Les GAFAM, les géants de la technologie, continuaient à cet égard de mener la danse.   Les marchés ont donc opté pour la réserve, dans l’attente de prendre connaissance du discours du Président (lire la suite)
Les indices repartent à la baisse
Un ralentissement de la reprise économique, la propagation du variant delta et la perspective d’une réduction plus tôt que prévu du soutien monétaire de la Réserve fédérale américaine ont fait flancher les marchés boursiers en début de semaine. Les deux dernières séances étaient marquées par des rachats opportunistes et une prise en compte un peu plus rationnelle de la réalité.   Le climat général (lire la suite)
Rebond express
La volatilité estivale reste au centre du jeu. Après leur récente correction, les marchés européens ont ainsi brutalement rebondi tandis que les indices de Wall Street inscrivaient de nouveaux records. Bien que les inquiétudes liées au variant delta soient toujours présentes, les investisseurs encore actifs sur les marchés ont cherché à exploiter le récent recul. Les publications trimestrielles de résultats (lire la suite)
Le Covid rattrape les investisseurs
Au cours de la semaine, l’augmentation des nouveaux cas de covid-19 dans de nombreux pays européens et asiatiques, due au variant delta, a alimenté les craintes pour la reprise économique. Les investisseurs redoutent que les autorités, effrayées à l’idée d’être en retard dans la vaccination, ne choisissent de durcir significativement les règles sanitaires durant l’été. Dès lors, le tourisme, l’immobilier commercial et (lire la suite)
Nouveaux records à Wall Street
Les marchés américains ont enregistré de nouveaux records historiques presque chaque jour, et ce pour leurs trois indices de référence, Dow Jones, S&P500 et Nasdaq. Les volumes, ici et ailleurs, se réduisent à mesure que les intervenants partent en congés.   Ces derniers tablent, quoi qu’il en soit, sur des résultats records alors que la saison des publications trimestrielles va débuter. Ainsi, selon (lire la suite)
Une semaine très économique
La semaine a été écourtée en raison du 5 juillet férié aux Etats-Unis. Dès lors, la séance de ce lundi s’avérait anecdotique sur les places restées ouvertes, pour des montants engagés particulièrement faibles. Auparavant, la situation a été différente alors que Wall Street continuait d’enchaîner les records. Ainsi, les indices américains ont terminé le 1er semestre 2021 sur une hausse moyenne supérieure à (lire la suite)
Des marchés en ordre dispersé
Au cours de la semaine, les deux rives de l’Atlantique ont évolué dans des directions opposées. A Wall Street, le S&P 500 et le Nasdaq ont inscrit de nouveaux records historiques, portés une énième fois par les Gafam.   En Europe, les investisseurs ont en revanche joué "défensif" en vendant les secteurs les plus exposés à une éventuelle 4ème vague dans la crise sanitaire. La propagation du variant delta dans certains pays (lire la suite)