X
  1. Espace abonnés
Propos Utiles

Conseils boursiers depuis 1952

" Il m'importe peu que tu adoptes mes idées ou que tu les rejettes pourvu qu'elles emploient toute ton attention." Diderot

Nous contacter
01 45 23 10 57
sans surtaxe

La Fed vient rassurer les marchés

PROPOS UTILES #2833 / 5/12 décembre 2018

 

Abonnez-vous ici

 

Point hebdomadaire

Semaine du 26 novembre au 3 décembre 2018

La banque centrale américaine commence-t-elle à s’inquiéter de la tournure des événements à Wall Street ? Le discours de son Président s’est en tous les cas révélé bien plus accommodant qu’escompté. Alors que début octobre, Jerome Powell jugeait la politique monétaire "loin d’être neutre" (i.e. de nouvelles hausses étaient prévisibles), il a cette fois-ci estimé que les taux d’intérêt étaient "juste en dessous" de la neutralité pour l’économie. Et d’ajouter : "il n’y a pas de politique définie à l’avance". Une phrase qui semble répondre aux inquiétudes des investisseurs quant au risque d’un resserrement aveugle (quatre hausses de taux sont anticipées en 2019) face au ralentissement de l’activité aux Etats-Unis et dans le monde. Cette mini volte-face a alimenté un rebond des indices boursiers de par le monde.

 

Un autre élément a soutenu la cote : il s’agit de l’engagement de la Chine et des Etats-Unis à ne pas s’imposer de nouveaux droits de douane pendant trois mois, le temps de poursuivre leurs négociations sur le commerce. Le Président américain a fait la promotion de cette nouvelle en évoquant "un accord extraordinaire", ce qui a encouragé les acheteurs. Pourtant, cette trêve ne porte sur aucun changement structurel. D’ailleurs, quelques heures seulement après l’annonce, le soufflé tendait à retomber.

 

En Chine par ailleurs, l’indice officiel des directeurs d’achats (PMI) pour le secteur manufacturier a reculé en novembre pour ressortir à 50, soit exactement le niveau marquant la limite entre la contraction et l’expansion de l’activité. Il était attendu stable à 50,2. Le sous-indice des nouvelles commandes à l’exportation est, quant à lui, ressorti à 47 (contre 46,9 en octobre). Il s’agit du 6ème mois consécutif de contraction de la demande extérieure. Dans le même temps, l’indice PMI des services a reculé pour le deuxième mois consécutif à 53,4, contre 53,9 en octobre. Ces données, qui traduisent un net ralentissement de l’économie chinoise, conduisent certains opérateurs à espérer un énième plan de relance. 

 

Pour le reste, les cours du pétrole ont inscrit de nouveaux plus bas annuels avant de rebondir vers 52 $ (WTI). Selon les rumeurs, la Russie envisagerait une baisse de sa production et discuterait d’une nouvelle coopération en ce sens avec l’Arabie Saoudite. Pour rappel, l’Opep et ses partenaires doivent se réunir ce jeudi.

 

Enfin, nous relevons une information qui a son importance : selon EPFR Global, les fonds investis en actions françaises ont enregistré leurs plus importantes sorties nettes depuis le 2ème trimestre 2015. La grogne sociale commence à inquiéter les investisseurs. Face au mouvement des gilets jaunes, qui exprimait à l’origine un ras-le-bol fiscal, le monde politique français appelle à répondre avec les outils qui ont conduit la France, depuis 40 ans, au déclin économique et au surendettement. Ainsi, la plupart des responsables demandent de relâcher les efforts de lutte contre le déficit budgétaire. Bizarrement, les taux d’intérêt français n’ont pas réagi. Jusqu’à quand ? //

 

Sommaire Propos Utiles #2833

Semaine du 5 au 12 décembre 2018

 

Les Opérations de la semaine

Le CAC 40 oscille étroitement autour des 5 000 pts. Et si l'indice parisien a rebondi cette semaine, l'ambiance était loin d'être à la fête. Tant pis pour les commentateurs sans idées qui en appellent au fameux "rally de fin d'année". Si la référence française n'évolue guère, la volatilité est de mise au sein de certains compartiments. Ce qui nous a permis d'agir, tant à l'achat/renforcement qu'à la vente/allègement. N'y voyez pas une incongruité : certains secteurs sont en retard dans la baisse et d'autres en avance, ce qui nous ouvre des fenêtres de tir.

 

Ainsi, parmi nos Favorites, nous avons allégé deux valeurs pour revenir à notre exposition minimum. Etait concerné, le solde de titres acquis il y a quelques années pour des performances qui dépassent allègrement les +100% pour la première et +77% pour la seconde. Entre temps, nombre d'allers-retours fructueux ont été réalisés sur ces deux mêmes dossiers. Parallèlement donc, nous avons regarni une de nos Favorites dans le pétrole, à contre-courant du sentiment actuel des investisseurs : nous nous plaçons ici à un horizon de moyen terme (6/9 mois) dans l'anticipation d'une remontée des cours du brut liée à la faiblesse persistantes des investissements.

 

Enfin pour ce qui est des Opportunités, nous revenons sur un dossier décoté dans un secteur de "pointe" pour notre économie. Le gain à court terme pourrait dépasser les +30%, selon nos estimations. //

 

A l'affiche

Safran, Unibail et BMW

Au delà de nos sélections (Favorites et Opportunités), quelles valeurs ou secteurs ont fait parler d'eux cette semaine ? Retrouvez notre analyse et notre conseil. //

 

Stratégie

Jeux vidéo : faut-il mettre la baisse à profit ?

Les éditeurs de jeux vidéo ont vu leurs titres chuter en Bourse. Si les perspectives restent bonnes, les valorisations constituent un frein. Retrouvez notre analyse de ce secteur et nos conseils (Tencent, Electronics Arts, Activision, Ubisoft, TakeTwo, Focus Home). //

 

Le Cahier des Favorites

Quatre pages consacrées chaque semaine à nos Favorites, ces valeurs solides à "travailler" selon notre méthodologie unique //

Les Nouvelles des Favorites

Résultats, opérations de croissance externe, rumeurs : retrouvez chaque semaine toute l'actualité de nos valeurs //

Le Tableau des nos Favorites

Le coeur de notre publication est constitué d'un tableau synthétique sur deux pages reprenant chacune de nos positions. Performance, PER, rendement, limites d'intervention et recommandations spécifiques, répartitions types, dernières opérations d'achat et de vente //

La Fiche Favorite

Chaque semaine, une de nos Favorites est passée à la loupe

Graphiques historiques, données financières et répartition du chiffre d’affaires, analyse technique, faits récents, perspectives, recommandations et limites d'intervention (achat et vente), consensus des analystes et dernières opérations sur la valeur //

 

Regard sur

Obligation perpétuelle Casino

L’emprunt perpétuel émis par Casino ne rebondit pas comme l’action. Il pourrait rester dans de basses eaux jusqu’à la fin de l’année. Faut-il s'y intéresser ? Retrouvez notre analyse et notre conseil. //

Carrefour

L’action du distributeur a vu son mouvement ascendant s'interrompre suite aux craintes liées au mouvement des gilets jaunes. Elle retrouve ses niveaux de l’été. Faut-il y voir une opportunité ? Retrouvez notre analyse et notre conseil. //

 

Opportunités

Nos recommandations sur les Opportunités, ces valeurs à fort potentiel mais à risque élevé. //

 

Questions/réponses

Quelques-unes des questions posées par nos abonnés et les réponses apportées par la rédaction

Rob Tot Ret Bds devient la SICAV Robeco Global Total Return : que faut-il en penser ?

Y-a-t-il des limites au compte liquidités d'un PEA (montant, durée) ?

Votre avis sur la société Coty ? //

 

Bloc-notes

Cette semaine, nous revenons sur les inquiétudes exprimées par la Banque centrale européenne (BCE), la couverture des petites et valeurs moyennes ainsi que l’image de la France auprès des investisseurs étrangers. //

 

Par dessus le marché

Moins de taxes passe par moins de dépenses. //

 

Et toujours

Nos conseils sur les Opérations sur titres (OST), introduction en Bourse et augmentations de capital

Nos brèves de fiscalité

Twitter en a parlé

Nos brèves économiques et financières

Le chiffre de la semaine

Le graphique de la semaine //

 

Abonnez-vous ici